Actualités

Gabon : Changement Climatique : Libreville Abrite Le 1er Forum Africain Hydrométéorologique...

Les travaux qui se déroulent du 14 au 16 novembre 2018, devraient aboutir à la mise en place d’un Plan d’Action Périodique pour la modernisation des services hydrométéorologiques dans la Région de la CEEAC à travers ses Etats membres. Le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye a ouvert, ce 14 novembre, les travaux du 1er Forum Africain Hydrométéorologique de l’Afrique centrale qui se déroule à Libreville. Financé par la Banque Mondiale et l’Union Européenne à travers le Programme Indicatif Régional (PIR) 10ème Fonds Européen de Développement (FED), ce 1er Forum s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme ACP-UE. Placé sous l’égide de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale dont le Gabon assure la présidence en exercice, selon le membre du gouvernement cette rencontre est une matérialisation de la volonté politique des Chefs d’Etat en tête desquels, le Président de la république gabonaise, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de Coordonnateur du Comité des Chefs d’Etats et de Gouvernements Africains sur le changement climatique, « qui ne ménage aucun effort pour garantir à l’Afrique un développement durable, aligné aux objectifs Mondiaux de Développement Durable et l’agenda 2063 de l’union Africaine : l’Afrique que nous voulons.» « Pour un meilleur résultat, les plates-formes nationales de réduction des Risques de Catastrophes ont besoin d’informations de qualité susceptibles de permettre une meilleure prise de décision dans le cadre de la lutte contre les vulnérabilités aux phénomènes météorologiques », a déclaré Justin Ndoundangoye. Pour l’Union européenne, les phénomènes naturels auxquels font face les pays de la sous-région constituent des obstacles de taille à la stabilité nationale et régionale, à la sécurité, et à la croissance économique. « Ensemble, les Etats membres de la CEEAC et l’Union européenne, accompagnées par nos partenaires techniques, nous avons l’impérieux devoir d’apporter des réponses adéquates et durables d’une manière concertée et intégrée », a indiqué le représentant. Les assises de Libreville font suite au 1er Forum Africain qui s’est tenu à Addis-Abeba en Ethiopie en 2016. Celles-ci avaient recommandé aux communautés Economiques et régionales de faire œuvre utile de ses grandes recommandations pour le renforcement des capacités des Services Climatiques pour un Développement Durable. Les travaux de Libreville devront aboutir à l’élaboration d’une feuille de route ou Plan d’Action assorti d’un calendrier pour la modernisation des services hydrométéorologiques dans la région de la CEEAC et dans les États membres.

Partenaires Techniques et financiers (PTF)

Etats membres de la CEEAC